Eau et Assainissement

Eau et Assainissement

Eau potable

Frais fixes annuels de service (depuis le 1er juillet 2017)

Types de compteurEau potable

Compteur n° 1 /15 mm : 34 €

Compteur n° 2 / 20 mm : 45 €

Compteur n° 3 / 30 mm : 60 €

Compteur n° 4 / 40 mm : 65 €

Frais divers

Frais d’ouverture : 31 €

Frais de fermeture : 31 €

 

Consommation

Tarif d’eau consommée : 1 €/m³

Redevance pollution domestique (tarif 2018)

0,23 €/m³ d’eau consommée (reversée à l’Agence de l’Eau-Loire-Bretagne)

 


Assainissement

Tarifs assainissement (depuis le 1er juillet 2015)ass

• Frais fixes par branchement : 51 €

• Tarif d’eau consommée : 1 €/m³

Redevance pour modernisation des réseaux de collecte (tarif 2019)

 0,15 €/m³ d’eau rejetée au réseau d’assainissement (reversée à l’Agence de l’Eau-Loire-Bretagne)

 

La commune de Viglain a fait le choix d’effectuer l’épuration des eaux usées issues du réseau d’assainissement collectif  par lagunage.

 

Qu’est-ce qu’une épuration par lagunage ?

C’est un système naturel (qui ne fait pas intervenir une machinerie lourde) de purification des eaux usées et qui évite des stations d’épuration bruyantes, nauséabondes et à l’entretien onéreux. Ce système est recommandé pour les communes rurales qui possèdent des terrains assez vastes car il offre l’avantage d’une exploitation simple, suffisamment performantes pour des communes jusqu’à 2000 habitants et facile à entretenir par les agents communaux.

Lagune en 2005
                             Lagune en 2005

 

 

Comment ça marche ?

Les eaux d’égouts, remontées par une pompe, traversent 3 bassins successifs. Ces bassins ont une profondeur d’un mètre environ et une superficie conditionnée par l’Equivalent/Habitant (E/H) de traitement prévu (850 E/H pour 273 raccordements, plus de 380 dans l’avenir).

Le 1er bassin retient toutes les particules lourdes qui peuvent décanter. Il se forme une couche de boue sur le fond. Ces boues sont en grande partie transformées en gaz carbonique et en méthane. Ce qu’il en reste doit être éliminé après environ dix ans d’accumulation. Ces boues sont alors épandues sur des terres agricoles où elles constituent un excellent engrais.

Les abords de la lagune en 2008
               Les abords de la lagune en 2008

 

Les second et troisième bassins acceptent successivement des eaux issues du premier bassin et comportant des matières polluantes qui ne décantent pas car trop légères. Elles seront consommées par des bactéries qui pour respirer, ont besoin d’oxygène. Celui-ci sera produit par des algues qui se développeront à la surface et dans les bassins sous l’action conjuguée du soleil et des éléments chimiques contenus dans les eaux sales : potasse, phosphates et azote provenant notamment des différents produits d’entretien domestique utilisés par chacun d’entre nous. Ce système de traitement fait appel à des mécanismes naturels où l’eau est progressivement épurée par des communautés de micro-organismes très variés qui vont éliminer notamment les bactéries pathogènes d’origine humaines.

Bassin 1
                      Bassin 1 en juillet 2015

Avant le rejet dans un cours d’eau, un quatrième bassin, plus petit, ou un réseau de fossés, peut permettre une filtration par le passage des eaux dans un réseau végétal (filtration verticale) ou un lit de gravier. Ce quatrième système est utilisé lorsque le débit du cours d’eau de rejet est faible (en été par exemple) afin que les eaux de rejet ne constituent pas l’essentiel du débit de la rivière concernée en aval de la station.

Bassin 2
                       Bassin 2 en juillet 2015

Travaux effectués

Conformément aux préconisations de la DDASS, la station se situe à plus de 100 m des habitations.

L’ensemble des installations couvre 12750 m² et est délimité par un fossé.

Toutes les canalisations sont enterrées. Des regards de vidange sont installés à chaque bassin ainsi qu’un dégraisseur en extrémité du premier bassin.

La station de lagunage est en activité depuis octobre 2006.